L’ESHOP JOËLLE CIOCCO PARIS RESTE OUVERT ET LES LIVRAISONS SONT MAINTENUES
OUR ESHOP STAYS OPEN AND OUR COSMETICS ARE STILL AVAILABLE TO ORDER

Le microbiote cutané

La peau est un écosystème complexe, un organe à part entière dont la fonction de protection est cruciale. Elle héberge un ensemble de micro-organismes qui constitue le microbiote cutané.
© Getty Images

Colonisée par plus d’un million de « bonnes » et de « mauvaises » bactéries par centimètre carré issues de 500 espèces différentes, la peau est ainsi dotée d’un microbiote à la fois résident et transitoire.

Microbiote résident & Microbiote transitoire

Le microbiote résident, celui que nous possédons depuis la naissance, nous définit partiellement et se reforme toujours à l’identique quelles que soient les conditions environnementales. Quant au microbiote transitoire, il est en mouvance perpétuelle puisque notre peau est en contact de millions de bactéries différentes qui s’intègrent ponctuellement au microbiote résident lorsqu’elles ne sont pas pathogènes.

Évolution du microbiote cutané

Le phénomène d’ “obésité cosmétique”

Le microbiote forme avec la peau une barrière naturelle contre toutes sortes de facteurs extrinsèques, qu’il s’agisse d’agents physiques provoquant des blessures ou d’agents potentiellement pathogènes (bactéries, champignons) auxquels nous sommes confrontés au quotidien.

Parmi ces facteurs extrinsèques, je pense particulièrement au phénomène d’ « obésité cosmétique » consistant à utiliser une multitude de produits provenant de Maisons différentes et bien souvent non-adaptés aux besoins de votre peau. Jouer aux « apprentis sorciers » en composant soi-même sa routine cosmétique nuit gravement au bon fonctionnement du microbiote cutané qui mérite d’avantage l’attention d’un professionnel de la peau.

La peau : miroir de dysfonctionnements internes

En outre, nous savons que la partie la plus superficielle de la peau, l’épiderme, a la même origine embryologique que le système nerveux ; il recèle une multitude de terminaisons qui informent en permanence le cerveau sur les variations de son environnement.

La peau est aussi le miroir de troubles reflétant eux-mêmes des dysfonctionnements internes. A titre d’exemple, un facteur intrinsèque tel que le stress peut entrainer une dégradation de la flore cutanée qui se traduit à terme par des affections chroniques parfois très invalidantes (démangeaisons, déshydratation, tiraillements …). 

Le microbiote cutané compose avec ces facteurs extrinsèques et intrinsèques et favorise la cicatrisation, le renouvellement et, plus largement, la fonction de protection de la peau.

Comment protéger et optimiser le microbiote cutané ?

Si l’on entend très souvent parler du microbiote intestinal, le microbiote cutané est tout aussi important et intéressant à explorer. C’est la raison pour laquelle j’ai centré l’essentiel de mes recherches épidermologiques sur la protection et l’optimisation du microbiote cutané. J’ai notamment mis au point la technique du Double Nettoyage qui consiste à nettoyer à deux reprises votre visage le soir avec l’un de mes nettoyants. Ce procédé cosmétologique débarrasse votre microbiote cutané des mauvaises bactéries et conserve les bonnes bactéries accumulées au cours de la journée pour lui permettre de respirer, d’activer son anti-âge naturel et de la préparer à sa régénération ayant lieu pendant la nuit.

Cependant, bien que miraculeusement efficace en termes de purification de la peau, le Double Nettoyage ne suffit pas au parfait rétablissement de votre microbiote cutané. Celui-ci nécessite la plus grande attention et une routine épidermologique adaptée. C’est la raison pour laquelle je vous propose de me rencontrer lors d’une Consultation afin de comprendre le fonctionnement de votre microbiote cutané pour lui offrir une cosmétique adéquate et pertinente. Je conseille la Consultation quatre fois par an puisque votre éco-système varie selon les saisons, les différents climats et le vécu de chacun.

Share this post

Commencez à taper et appuyez sur Entrée

Panier

Votre panier est vide.